lundi 30 août 2010

Forte pensée pour temps de rentrée

" L'école n'a pas de tâche plus importante que d'enseigner la rigueur de la pensée, la prudence du jugement, la logique du raisonnement : aussi doit-elle faire abstraction de tout ce qui ne saurait servir à ces opérations, la religion par exemple. Elle peut même compter que la confusion, l'accoutumance et le besoin humains reviendront détendre plus tard et malgré tout l'arc d'une pensée trop tendue. Mais, aussi longtemps que son influence s'exerce, son devoir est de provoquer l'éclosion de ce que l'homme a d'essentiel et de distinctif : "la raison et la science, vertus suprêmes de l'homme" -- au jugement de Goethe en tout cas."
          Friedrich Nietzsche, Humain, trop humain , V, 265


Voilà un programme qui n'a rien perdu de son actualité ni de son urgence. Quel dommage qu'il soit si peu au goût du jour...


(Posté par : Homo paedagogicus )

Aucun commentaire: