jeudi 19 août 2010

Eve Hanska et les huîtres

A la mort de son grand homme, Eve Hanska feuilleta pour la première fois ce carnet de travail qu'il appelait son "garde-manger". Elle tomba sur cette réflexion :

" Les grands hommes sont comme les rochers de la mer. Il ne peut s'y attacher que des huîtres."

En marge, l'Etrangère, s'apercevant sans doute que, malgré le mariage,  elle l'était un peu restée, nota :

" Je suis donc une huître ".

Et quand bien même. Il vaut déjà bien mieux être une huître qu'une moule.


 Pensées, sujets, fragmens, le carnet que tint Balzac de 1830 à 1847, sera bientôt exposé au Musée des lettres et manuscrits (Paris, 7e)


( Posté par : Jambrun )


Huitres, par Edouard Manet (National Gallery of Art, Washington)

Aucun commentaire: