lundi 16 mai 2011

Une tragédie inconnue

En fouinant chez un bouquiniste de mes amis, je suis tombé sur le manuscrit d'une tragédie inconnue, d'un dramaturge aujourd'hui oublié, mais célèbre au début du XIXe Siècle. En voici un extrait :



Rosskarn, 
ou le Martyre de Sainte Effemie

Tragédie danoise


par Ponton du Sérail

(extrait)
Rosskarn ( émergeant,hors de lui, complètement àloilpé,  du baquet où il prenait son bain) :

Ah! cruelle, tu n’es pas étendue ?
Eh bien, connais Rosskarn et toute sa fureur
J’aime…A ce mot fatal, je tremble et je frissonne.
Je ne me connais plus, et jusqu’à Carcassonne,
Depuis New YorK City mes hurlements résonnent !
Je te vois, je rougis, je pâlis à ta vue,
Je brandis la raideur de mon sexe éperdu.
Je sens mon corps se mettre à transir et brûler,
Mes yeux n’y voyent plus, je peux pas bien parler.
Ce n’est plus une ardeur dans mes veines cachées :
C’est Fabius (1) tout entier à sa proie a-a-a-ttaché !
M’enfin d’un chaste amour pourquoi nous effrayer?
S’il a quelque douceur n’oses-tu l’essayer?
En croiras-tu toujours un farouche scrupule?
Ah! friponne adorée, viens -là que je t’en…. (2)

(Il se précipite sur Sainte Effemie)

Sainte Effemie

Ahy !

( Il la trombine)


Notes
1/ Fabius Velociraptor, Duc de Normandie (1012/1069)
2/ Lacune du manuscrit
3/ Sainte Effemie :  (1017/1024)  patronne des numismates



Martyre de Sainte Effemie, cathédrale Sainte Rotule, Landerida


Aucun commentaire: