dimanche 21 août 2011

Et moi et moi et moi

La rédaction du précédent billet m'aura permis de découvrir (ou quasiment) l'existence d'Elvis Costello. J'avais auparavant dû lire ce nom une ou deux fois mais c'est tout. J'ignore le son de la voix et de la guitare d'Elvis Costello. Il paraît que c'est quelqu'un de très célèbre. Presque autant qu'Elvis Priestley.  Presley.

Ainsi, pendant tant d'années, j'aurai vécu sans rien savoir de cette star du show bizz, dont les chances de figurer dans l'histoire de la musique pop/rock paraissent très supérieures à celles de Johnny Halliday.  Je n'ai pas vraiment souffert de cette ignorance.

Il est vrai que, de son côté, Elvis Costello a vécu sans savoir que j'existais, ce qui n'a pas dû le gêner non plus.

Et l'on nous annonce que nous serons bientôt neuf milliards de zozos sur la planète : ça ne va pas faciliter la connaissance des uns par les autres.

Mais je n'y serai plus.

Elvis Costello


Aucun commentaire: