mercredi 12 octobre 2011

Barbarisme ?

A l'Assemblée Nationale (retransmission télé) une députée interpelle le gouvernement :

" Le Ministre avait promis que le problème de [...] serait solutionné..."

"Solutionné" ? quel vilain mot, bien qu'on l'entende couramment.  J'opte pour un barbarisme. Mais non : le TLF consulté m'informe que le verbe "solutionner" existe bel et bien, quoique ne remontant guère qu'à 1929.

N'empêche que "serait résolu" ou "aurait trouvé une solution"  aurait eu l'avantage de la simplicité et de l'élégance.


Aucun commentaire: