mardi 3 janvier 2012

Jean Moulin était-il un agent double ?

J'ai retrouvié mion biau chapiau !

A matin, dès pochetron-minette , j'ai sorti de ma cambuse histoire de ramener au logis ma belle poule ma poule belle ma poubelle.

Et qu'est-ce que je voye-t-y pas coiffant le pilier du portail ? Mon chapiau qu'un quiqui? qu'un quidam m'avait soufflé dessus mon chef ! (vide supra)

Je fus tombé sur un voleur élégant, qui me l'a rendu après s'en futre servi.... mais pour quel usage? Fomenter un attentat anti-palestino-progressiste ? antisémitique ? anti Hussite ? antichiite? antisunnite? Un  parfum de hareng fumé émane de la coiffe. Aurait-on tenté d'effacer des empreintes ? Aurait-il servi à éventer un pique-nique rustique au feu de bois dans quelque forêt quasi primaire ?

Tout à ma joie, j'ai coiffé mon cher chapiau, endossé mon manteau noir, enroulé mon écharpe noire autour de mon col. Oh  quel look ma loute !

-- Tu ressembles à Jean Moulin, m'a dit mon fils aîné. Manque que la Sten. "

    Flatteur.

-- Plutôt à un agent de la Gestapo, je dirais, a corrigé le cadet.

    Pas flatteur.

-- Tu ressembles aux deux, a tranché ma fille.

    Douteux. Très douteux.

Le doute est le sel de l'esprit, a dit le grand Alain.

Y a comme un doute. J'ai un doute.

Voilà en tout cas le questionnement formulé, le débat rouvert, l'enquête relancée sur des bases neuves.

Nous vivons dans un pays bien connu pour sa passion des controverses historiques. Et pourvu qu'on ne parle ni du génocide des Juifs, ni de celui des Arméniens, ni de celui des Vendéens, ni de la Saint-Barthélémy ni des Templiers ni des Albigeois ni de rien qui fâche qui que ce soit, il est permis chez nous d'écrire et de publier tout ce qu'on voudra, sous la surveillance éclairée de deux ou trois censeurs.

Aussi me hâté-je d'apporter une contribution inédite au débat sur le véritable rôle de Jean Moulin dans les années sombres, avant qu'une loi aussi solennelle que mémorielle n'interdise de soutenir la thèse (extrême, extrême, d'ailleurs je la laisse aux extrémistes, dont je ne suis pas, ceci précisé à l'intention des malveillants), de soutenir donc qu'un Moulin ait pu être un pourvoyeur des fours.

Encore une Thérèse une téthèse une thèse douteuse.

Ö Nini, qui que tu sois, ton mâle y pense !

La paix soit avec Mouè. Et avec mes esprits aniMiaux.







1 commentaire:

Mère Denis a dit…

Génial ! J'y aurions point songé, pour sûr.