lundi 19 mars 2012

E.-E. Cummings for ever

may i be gay

like every lark
who lifts his life

from all the dark

who wings his why

beyond because
and sings an if

of day to yes

                                   ( E.-E. Cummings )


De ce poème, j'aurais bien fait ma devise, mais encore aurait-il fallu que je me sente capable de mettre quotidiennement en pratique l'art de vivre qu'il propose. Contentons-nous donc, à l'instar du  poète lui-même, d'y trouver une ligne de conduite, pas facile à suivre au fil des heures.

Le meilleur Cummings est dans ce court poème : l'humour, la joie de vivre, et cette extraordinaire virtuosité de musicien de sa langue qu'il fut. Allitérations, assonances, s'y donnent à coeur joie, jeux de mots porteurs de sens aussi, dans une forme exemplaire de cet art de la condensation / concentration où il n'a pas d'égal.

"Traduire" Cummings est une gageure perdue d'avance. Tout juste peut-on proposer des équivalents, forcément lourdaux, gravement inexacts, musicalement ineptes : par exemple, comment rendre l'effet du dernier vers, tournoiement de balle de fronde trouant le ciel, que donnent seuls les phonèmes de l'américain ?

Allons-y tout de même d'un équivalent :


que je sois gai


comme l'alouette
qui hisse sa vie


hors de toute ombre


qui aile son pourquoi


par-delà parce que
et siffle un si

de jour à oui

La paix soit avec nous. Et avec nos esprits animaux.



E.-E. Cummings, 73 poèmes, édition bilingue ( Le Temps des cerises, éditeur )

vide infra : A propos de Cummings  (lundi 3 janvier 2011)


La paix soit  avec nous. Et avec nos esprits animaux.

( Rédigé par : Jeanne la Pâle nue dans ses châles )










Aucun commentaire: