lundi 26 mars 2012

De l'assassinat d'enfants considéré comme un des beaux arts

Toute la France a été justement bouleversée par l'assassinat des enfants de Toulouse et les médias continuent d'y réserver leurs gros titres. Mais que dire de ces parents qui ont essoré dans leur machine  à laver leur fils de trois ans, coupable de "mauvais résultats à l'école" (à trois ans!) , jusqu'à ce que mort s'ensuive ?  Espérons que nos compatriotes auront gardé une réserve d 'indignation car ce crime-là vaut bien l'autre.

Le martyre des enfants, les femmes battues jusqu'à la mort, que de forfaits abominables dans le huis-clos des familles...

Aucun commentaire: