jeudi 15 mars 2012

Sarkozosie

En attendant la fin promise des haricots, la devise de Sarkozosie  est :


                                      "  Messieurs, ami de tout le monde !  "

Draguer à la fois l'électorat musulman et l'électorat frontiste, cela relève d'un grand écart où l'on risque de laisser son fond de culotte et de se retrouver capot.

On chantera donc bientôt :



Avez-vous vu
 le capot de Sarkozozo ?


Enfin, on l'espère car l'honnêteté et la gentillesse de son  rival vont finir par l'aider à rebondir. Il faut savoir se montrer cynique et hargneux , et taper où ça fait mal. Il ne s 'agit plus de défendre son programme (tout le monde le connaît) mais d'attaquer son  adversaire sur le sien, pour le renvoyer dans les cordes. Vas-y, François (pas Bayrou, l'autre), mords-lui les miches, fais-le souffrir, et rapporte-nous les oreilles et la queue : c'est ce qu'on veut. Ton programme, on verra ce qu'il en restera après l'élection. De toute façon, tu nous as prévenus, si pas de croissance pas de programme. C'est typiquement une approche social-démocrate : on veut le changement, mais comme c'est le système (capitaliste) qui continue de fixer les règles du jeu, faut pas rêver. Ah! si Mélenchon avait des chances d'être au second tour... Mais pas de blagues : votons utile.

La paix soit avec nous. Et avec nos esprits animaux.

( Rédigé par : Babal )

Aucun commentaire: