samedi 21 avril 2012

Au supermarché

Queue à la caisse. Caddies surchargés, ménagères harassées. Parfums d'ambiance : poisson pas frais,  entrefesses mal tenues, poireau moisi.  Au téléphone depuis cinq bonnes minutes, la caissière tente de régler un épineux problème d'étiquetage.

Le monsieur qui nous précède nous installe obligeamment la réglette de séparation.

Ma femme se retourne vers moi :

--  J'ai lu dessus  :  "client survivant ". Tu crois que c'est normal ?

J'ai bien peur que oui.

( Rédigé par : John Brown )

dessin de Juliette, artiste invitée


4 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est sûr, si on consomme "supermarché",survivre c'est déjà une prouesse!
Y'a même mieux: certains supermarchés s'occupent la mise en boîte finale.

JC (à cheval sur son principe) a dit…

Dites moi, Jambrun, n'est ce pas un peu trop familier ce tutoiement entre époux ?

Particulièrement, devant des tiers ? ...en milieu hostile, qui plus est !....

Jambrun a dit…

@ JC Vous avez raison. Je corrige :

-- Cher, j'ai cru lire sur l'objet qui nous précède : "client survivant". Ne trouvez-vous point ce libellé par trop anormal?

-- Hélas, chère, en ces temps démocratiques, rien n''est plus normal que l'anormal.

(le client survivant de derrière, à sa bonne femme) -- T'as entravé comment qu'y lui cause, l'autre emplâtre, à sa grognasse ? "

JC (admiratif) a dit…

Jambrun,
Vous avez du talent, là !