jeudi 12 avril 2012

La République du marigot (3)

                                                             Scène 3

           C'est à la fin de la foile qu'on lamasse les bouses

La Ravine du Loup. Porco di Madonna, alias le Grouik, s'extrait péniblement du marigot (1). Entre Robert le Chelou, costume blanc mode, escarpins vernis.

Robert Le Chelou      --  Hon, Monsieuye, veuillez, siouplaît, incontinent, sans barguigner, veux-je dire......

Porco di Madonna     --  Grouik ?

Robert le Chelou        --  Ce que de mon outil de travail fîtes.

Porco di Madonna (indiquant le marigot)   -- Grouik !

Robert Le Chelou      -- L'Autodaââmnée ? Là ?

Porco di Madonna     --  Grouik !

Robert le Chelou        -- ça, Monsieuye, la Malechaussée poullait s'en mêler, savez-vous bien ?

Porco di Madonna      --  Grouik !

Robert Le Chelou       -- Quinze mille doublezons, cela poullait coûter à Monsieuye, c'est une somme. Il y faut bien penser.

Porco di Madonna      -- Grouik !

Robert Le Chelou       -- M'enfin !....

Porco di Madonna      -- Grouik !

Robert Le Chelou       --  Vous causer le vllounzé ?

Porco di Madonna      -- Grouik !

Robert Le Chelou         --Malechaussée  rendra à moué laison de cet afflont

Porco di Madonna       -- Grouik !

Robert Le Chelou        -- A-t-on idée...

Porco di Madonna       -- Grouik !

Robert Le Chelou        -- Me voudrez-vous expliquer ce que veut dire ce...

Porco di Madonna      -- Grouik !

Robert le Chelou         -- eh ! eh ! ne me selvilez-vous que votle Glouik ? !

Porco di Madonna      -- Grouik !

A ce moment, Autodaââmnée émerge à son tour du marigot , véritable statue de merdre.

Autodaââmnée            --   Pfffffffffffttttt!  Ptuh !

Robert Le Chelou         --  Il mio costald bianco ! Tout méldleux qu'il est àsteule !

Apparition de Georges W. Brown

Georges W. Brown  ( secoué d'un rire convulsif, légèrement emphysémateux )   --- Urk ! Urk !

( Il s'escape )


Note 1   -  Voir l'épisode plécédent


La paix soit avec nous. Et avec nos esplits animaux.

( Rédigé par : John Brown )

Autodaââmnée au soltil de la meldle

Aucun commentaire: