jeudi 12 avril 2012

La République du marigot (4)

                                         Scène 4       
             
                     Abraham Bloumbloum Trallalla 
                  et les grrands cimetières sous la lune

Un cimetière de campagne, sur la colline qui domine la Ravine des Louves. Trois tombes : celle d'Ernestine Le Grouik, grand-tante  à la mode de Bretagne de Porco di Madonna (voir épisodes précédents); une autre, plus petite portant l'inscrition "A mon Zébulon adoré" (1);  une troisième, toute fraîche, sans nom.

Au lever du rideau, on découvre Abraham Bloumbloum Trallalla, vieillard chenu à la barbe fleurie, coiffé d'une casquette noire crasseuse, entre Chagall et un chef de gare des années quarante, ornée d'une inscription qui dit : "L'an prochain chez Mathusalem". Vieille pelure informe, de couleur indécise. Dans les pôches, des bouquins défraîchis : Les Grands cimetières sous la lune, Le Livre de Zob... Des rides noirâtres, ravinées par les pleurs, creusent un visage autrefois poupin.

Il lève régulièrement les bras au ciel, semble implorer les nuages, puis tire de sa poche un bouquin, en marmotte un passage, se prosterne, boule tel un religieux culbuto, se relève, recommence, lève les bras au ciel, implore, reboume dans la crotte, s'en noircit la tronche  :  signes évidents d'affliction et de contrition (2).

Entre Porco di Madonna, dit le Grouik, venu voir si les renards auraient pas des fois boulotté les restes d'Ernestine. depuis sa dernière visite qui remonte à bien cinq ans.

Le Grouik       -  Tous mes grouiks, vénérable barbu. Quoi toi faire ici ?

Abraham         -  J'implore les âmes innombrables des DCD !

Le Grouik         -  Pour quoi obtenir ?

Abraham           - Leur pardon.

Le Grouik          - On leur a fait du  mal ?

Abraham           - Grand mâââl. Rien ne fîmes pour les sauver de la canaison.

Le Grouik          - Certes, certes.  (montrant le tertre sans inscription)  C'est de chez toi ?

Abraham            - Raymond Satchmouel, dit Ray le Beau Braque.

Le Grouik          -  Le Beau Braque ?  le Patron ?  (3)

Abraham            -  L'auteur sublime de Caluire et brosse à reluire ! las ! hélas ! (il se roule par-terre, au risque de déchirer un peu plus sa pelure). Cané à 93 printemps (4).

Le Grouik (ému) -  Effectivement, c'est injuste.

Abraham            -  Injuste ! Lui, l'un des plus biaux fleurrons (5) du peuple Zébu !

Le Grouik            -  Zébu par qui ?

Abraham             -  Mais par le Grran Babaarbu ! (au Grouik, qui regarde stupidement ses croquenauds)   La-haut !

Le Grouik           - Je comprends que ça vous touche.

Abraham            - Toutes les canaisons du peuple Zébu me touchent ! Car Grran Babaarbu a dit : "Les Zébus de tes Zébus sont mes Zébus, et tu aimeras tous les Zébus comme le Zébu que tu es toi-même."

Le Grouik           - ça fait du monde à pleurer.

Abraham              - Akiletidu. Jarêtepadepleuré. Foilàtézanékejeupiceplustelmanjepleu : gomme vashkipiss ! (6). Rheeuheuheuheu !

Le Grouik             -  Heureusement pour vous que tout le monde n'est pas Zébu.

Abraham              - Mais nous sommes tous Zébus ! Tous enfants de Zébu 1 et de Zébue 1  (7)

Le Grouik             - Ah non, pas moi. Moi je suis né de Grouik 421 et de Grouikesse 969.

Abraham               - Damné fils de porc et de porche. Que le Grrran Babaarbu te maledie  (8)

( Il se jette sur le Grouik. Corps-à-corps sur le tertre de Raymond Satchmouel dit Ray le Beau Braque. La terre s'écroule. ils disparaissent dans la fosse. )


Notes

1/ -  "A mon Zébulon adoré " : il s'agit du chat noir qui lui tenait lieu d'époux depuis la canaison de son perroquet (voir Gustave Flaubert : Un Coeur simple )

2/ -  Je peux en remettre une couche mais je pense que tout le monde a compris. "Qui ne sait se borner ne sut jamais écrire" (Nicolas Boileau Despréaux)"

3/ - Le Beau Braque ? le patron ? "  : Faut suivre.

4/ -  " Cané à 93 printemps"  : je rappelle que nous sommes le 12 avril.

5/ -  Fleurrons et rron petit patapon.

6/  -  Abraham s'exprime ici dans un dialecte en voie de disparition, faute de locuteurs, mélange de javanais et de haut-allemand.

7/  -  "Zébue 1" . C'est comme ça qu'on dit pour les femelles ? je sais pas trop. Faudrait voir avec le Grran Babaarbu.

8/  - "Que le Grran Babaarbu te maledie". Signalons aux amateurs la Maledie, beau sommet des Alpes Maritimes, au fond de la Gordolasque, entre le Grran Sasso et la Grran Rouine.

N.B - toute ressemblance entre les personnages de cette bluette métaphysico-fantastico-démonique  et des personnages existants, ayant existé ou promis à l'existence serait évidemment le fruit d'un pur hasard et indépendante de la bonne volonté de l'auteur. Ben voyons, ça tombe sous le sens.


La paix soit avec nous. Et avec nos esprits animaux (esprit de mon Zébu, es-tu là ?)


Note  - Pour une liste actualisée des personnages, se reporter à la scène 1

( Rédigé par : John Brown )

Masaccio , Adam et Eve chassés du Paradis Terrestre  (détail)
Illustrer mes pitreries avec un pareil chef-d'oeuvre , enfin.... Pardon, Grran Babarbu !


Aucun commentaire: