dimanche 8 avril 2012

La République du marigot

                                                   La République du marigot

                                          dramma giocoso érotico-burlesque 
                                                         dans le goût des Grenouilles d'Aristophane


Personnages :

Autodaâââmnée,       pute transsexuelle 

Robert Le Chelou,     maquereau 

Abraham Bloubloum Trallalla,   vieux saule pleureur 

Judith  Mâlebaisée,   très vieille fille

Docteur Gonfray,      praticide

Schnock le Paysagiste,    paysan danubien

Piotr Patchouline,     marchand de salades 

Porco di Madonna, dit le Grouik,   vieux cochon

Georges W. Brown,     détective 

Zébulon,                     chat 



                                                                 Scène 1


                                           Où conduit la passion
                                                             


Argument :    Autodaâââmnée , vieille pute transtextuelle, est tombée sous la coupe de Robert le Chelou, ignoble avorton érotomaniaque, qui la force à offrir ses charmes (ou ce qu'il en reste) dans les bosquets de la Ravine des Louves (on devine là une discrète influence du Freischütz ). Mais le célèbre détective Georges W. Brown veille...

Au lever du rideau, des prostituées, accompagnées de leurs clients, évoluent çà et là . Vu leur nombre, les maquereaux les ont contraintes à évoluer chacune dans un carré délimité repéré par une lettre. La lettre Q (on se demande pourquoi) a été affectée à Autodaâââmnée.  Comme ses consoeurs, elle porte dans le dos (façon équipe de foot) le nom de son propriétaire. Dans un coin de la scène, à la Cour, stationne un fiacre, à la portière duquel se penche Robert le Chelou, surveillant son outil de travail. A la coulisse Jardin, dans l'ombre, silhouette de Georges W. Brown. Le décor évoque vaguement Les Contes d'Hoffmann dans une vieille mise en scène de Patrice Chéreau, relouquée par Bob Wilson.

Autodaâââmnée ( chanté  ) : 

O mon Chelou fidè-è-è-le
Vient-t'en leposé sul mon Queu-heu-heu-heu-heu heu heu
A la vouée qui t'appè-è-è-leu
Viens-t-en meuh donné leu bonheu le bonheu le bonheu

Robert Le Chelou (chanté)

Avoue-moi !
Tapine dans l'Q !
Et qu'on en finisse !
Avoue-moi !
Tapine dans l'Q !
Et qu'on n'en pâle plus !

Choeur :

Hue , Robert !

Le fiacre disparaît dans la coulisse.


(La suite sous peu) 

N.B.  -  Il va sans dire que les personnages de Robert Le Chelou et d'Autodaâââmnée n'ont aucun rapport avec des personnes existantes ou ayant existé, même dans les parages de la Ravine des Louves.

La paix soit avec nous. Et avec nos esprits animaux. 

Les Quatre Barbus,    Chansons paillardes
Pierre Perret,             Le Plaisir des dieux

Les Contes d'Hoffmann, avec Moira Shearer











Aucun commentaire: