vendredi 6 avril 2012

Rencontres



Comme il les a aimés, ces deux-là. Il y a longtemps. Longtemps qu'il ne les a pas revus. Il en a aimé tant d'autres, il est vrai. Et le temps passe si vite. Et puis, quelle raison auraient-ils eue de le revoir, lui ?

C'est la fille  qu'il a le plus aimée. Normal. L'aînée. Somptueusement belle. Brune. Les yeux noirs. De belles lèvres charnues. La gentillesse même. Mais surtout, une artiste de la bouderie, comme il n'en a pas connu d'autre.

Assise en cours de grec à côté d'une copine, juste au pied du bureau surélevé sur son estrade. Elle se croyait à l'abri, mais il l'entendait chuchoter.

-- Alexa, tu arrêtes de bavarder, s'il te plaît ?

Silence définitif, jusqu'à la fin du cours. Pas question d'obtenir d'elle une réponse à la moindre question. Mademoiselle boudait. Puis c'était oublié, jusqu'à la fois suivante, où elle lui servait à nouveau son récital de fondante bouderie.

Le frère cadet, deux ans après, en seconde. Beau comme un jeune dieu. La gentillesse et la douceur, marques de famille. Il avait invité deux comédiens à venir faire travailler les élèves dans la classe. Ils le repérèrent tout de suite : celui-là, lui dirent-ils,  il est doué.

Il était doué. Fit le conservatoire de région. Il l'a revu l'autre jour, en prince hindou, il s'en sortait mieux que bien.

Il a connu aussi la soeur cadette, mais moins bien. Classe terminale de trente-cinq, deux heures de cours...

Il n'a pas rencontré la maman,  mais le papa, si. Rencontres parents-professeurs. Qu'est-ce qui compte d'autre, dans la vie, que les rencontres, même brèves ? Il a retrouvé dans le père les qualités des enfants : la gentillesse, la douceur, ce côté lumineux, cette délicatesse.

Sa spécialité à lui, c'était en effet les enfants. Il dirigeait un service à l'hôpital. Il y est passé récemment, il venait de prendre sa retraite. Ceux à qui il a demandé de ses nouvelles lui ont parlé de lui avec déférence et tendresse.

Il avait un frère, très pris par ses responsabilités religieuses dans sa communauté, à Marseille, puis à Paris.

L'oubli est un vilain défaut.

( Rédigé par : Guy-Mômô )



Aucun commentaire: