samedi 28 avril 2012

Trop d'étrangers en France ?

Plateau de télévision

David Butagas   -  Monsieur le Hollandais, vous vous défilâtes à plusieurs reprises quand on vous posa la pertinente et cruciale question : pensez-vous qu'il y a trop d'  étrangers en France ?

Hollandais         -   Il me semble que j'ai déjà répondu clairement à cette question.

David Butagas   -  Que nenni, que nenni !  je vous rheuppose donc la quéquestion : pensez-vous qu'il y a trop d' étrangers en France ?

Hollandais         -J'ai déjà répondu : comment faut-il vous le dire ?

David Butagas   - Mais votre sentiment personnel , en quelque sorte?

Hollandais         - Je n'ai pas à avoir de sentiment personnel. Y a les faits et la loi , point final.

David Butagas   - Mais la vostre conviction très intime ? Tout Français a sa conviction très intime, quelque part entre son intestin grêle et son ampoule rectale. Vous ne sauriez échapper à la commune règle franco-française, tout Hollandais que vous estes.

Hollandais         - Ma conviction intime ?.... En y regardant de plus près, votre question est pleine d'intérêt. Elle mérite qu'avant d'y répondre, on y réfléchisse attentivement....

David Butagas   - Rraaaah ! nous y voilà.

Hollandais         - Y a-t-il trop d'étrangers en France ?.... Mais QUELS étrangers ?  Y a-t-il trop de Suisses en France ? Y a-t-il trop de Suisses en France, monsieur Butagas ?

David Butagas   - Je ne...

Hollandais         - Vous ne le pensez pas ? Moi non plus. Alors, trop de Bataves ? Trop de Bataves, monsieur Butagas ?

David Butagas   - Boooh... non.

Hollandais         - Trop de Germains peut-être ? Réfléchissez, Butagas.

David Butagas   - Euh...

Hollandais         - Peut-être alors trop de Canadiens ?... de Yankees ?...de Brésiliens ?... de Russes ?... de... Chinois ?  Les Chinois, vous y avez pensé,  Butagas ?

David Butagas   - Je ne crois pas que les Chinois...

Hollandais         - ... constituent une réelle menace pour notre identité nationale ? Je ne le pense pas non plus. Même Céline ne le pensait pas vraiment. Alors quels estrangers ? les Roumains peut-être ?

Pâle sourire de Butagas.

Hollandais         -  Ah ah ! Il y aurait donc trop de Roumains ?

Energique signe affirmatif de Butagas

Hollandais         - Qui d'autre encore ?.... Quoi !!  Monsieur Butagas, vous n'allez pas me dire que vous pensez qu'il y a trop de.... ( Frénétique signe affirmatif de Butagas ) ... Et aussi trop de.. ( Gestuelle sans équivoque de Butagas )  Oooh non ! pas ça, monsieur Butagas ! pas vous !

David Butagas, pétant les plombs en direct  - Eh ben oui, na ! Oui je le pense et que je suis pas le seul ! Oui je pense qu'il y a tlop d'Bignoles et tlop d'Nigloos dans l'nôt biau pays ! Bouhouhouhou ! Beuheuheu ! Gniack !

Il s'effondre en pleurs sur la table. Nathalie Sainte-Clique lui fait passer un mouche-moi-ça.

Hollandais        - Pleurez, monsieur Butagas : ça fait du bien d'être sincère. Et précis. Pour une fois.


La paix soit avec nous. Et avec nos esprits animaux.

Additum  1/   Facile de me moquer des angoisses de ce pauvre Butagas. Quand je pense que moi-même, je vis depuis plus de quarante-cinq ans avec une épouse Russe, Tatare, Espagnole, Dauphinoise, arrière-petite fille de rabbin et, last but not least, née à Casablanca, je me demande par quelle aberration je.... enfin bon... De toute façon il est beaucoup trop tard pour adopter une conduite authentiquement nationale et me choisir une compagne sarthoise pur sucre.

Additum  2/    La blague laciste de l'année :  c'est un Nigloo lécemment débalqué en Flance et en situation  lelativement peu légulièle  et qu'on le soumet à un test de maîtlise de la langue flançaise :

Pléposé      - Qu'est-ce qu'un lapide ?

Nigloo       - C'est un tlain qui va tlès tlès vite.

Oui, je sais, elle  est pas nouvelle, mais poule une fois qu'on peut Lille (comme dit Maltine Aubly)...

(rédigé par : John Brown )


Melde ! Encole un laté !





2 commentaires:

JC (déguisé en Adolf) a dit…

Je peux pas voir les métis !
(même en chien ...)

JC (revenant du Mont saint Michel) a dit…

Je précise mon point de vue afin que l'on puisse mesurer l'étendue de mon racisme anti-métissage :

J'ai un copain breton (ça peux arriver, on ne rit pas !) qui a épousé une normande : vous verriez le gosse qui est né !

Affreux, affreux ! ils vont le vendre sur e-bay, d'ailleurs.