dimanche 6 mai 2012

Le cas de conscience de l'électeur frontiste

Un lac, genre Loch Ness. Pincemi et Pincemoi, électeurs frontistes, sont dans un bateau. Cannes à pêche. Bouchons flottants.

Pincemi  -- Vous n'allez tout de même pas voter pour cette tête de Neuilly de Narkozy, ce métèque hungaro-sémite mâtiné de parigot tête de veau ! D'ailleurs, à Saint-Nicolas du Chardonnet, ce dimanche, Mgr Dubois-Dontonfêlékross nous a formellement interdit d'apporter nos suffrages à  ce divorcé adultère, ce sans-Dieu fors lui-même !

Pincemoi --  Vous n'allez pas me dire que vous allez plébisciter ce Hollandais collant, cette mimolette défraîchie, ce zambézino-corrézien mâtiné de parigot tête de veau. Et quant à la moralité, parlons-en : de poule en poule et même pas mariés ! La négation de nos valeurs catholiques romaines !

Pincemi   -- Pour qui voter alors ?

Pincemoi -- Election piège à thons.


Pendant que Pincemi surveille son bouchon, Pincemoi le mate sournoisement du coin de l'oeil en fredonnant en douce : " Pincemi et Pincemoi sont dans un bateau, Pincemi tombe à l'eau, qu'est-ce qui reste ? ..."

Pincemi -- En parlant de thons, voilà que ça mord !

Il se penche. D'une bourrade, Pincemoi l'envoie recruter chez les vers de vase.

Pincemoi  (salut fasciste ) -- Pincemoi !

Lors surgit  de l'onde bouillonnante un monstrueux grouik crapaudin , variété hollandique, terreur du lac; il soulève le frêle eskif-kif et projette à la baille le malheureux Pincemoi, qu'il entreprend illico, selon sa monstrueuse coutume, de succionner par les pieds.

Grouik -- Pssukh... pssukh... pssukh...

Pincemoi (ultime salut facho)  --  Waf...f...n...S.....s.....................


La paix soit avec nous. Et avec nos esprits animaux marins.

(rédigé par : Babal )


Aucun commentaire: