mardi 3 juillet 2012

Fumagalli

-- Dans ton eau, tu veux de la menthe ou du citron ?

-- Euh....

Elle me fixe, ses jambes flageolent, elle s'affaisse légèrement , oeil  torve, hagard,  lèvre pendante, il ne manque qu'un peu de bave.

Je ris. J'ai toujours été bon public. N'empêche que je suis plus inquiet que je ne le laisse paraître : ai-je l'air aussi abruti que ça, sans m'en rendre compte ?

Quelle chaleur. Téléphone. Je décroche. C'est son frère. Urbain (1) comme toujours, je me répands en formules aimables.

Ses jambes se gondolent. Elle se plie en deux, façon marquis moliéresque. Révérences jusqu'à terre, plumes du chapeau balayant la poussière, ronds de bras obséquieux, sourire béatement crétin, oeil vitreux vaguement concupiscent.

C'est vrai qu'au téléphone,  je m'exprime beaucoup par gestes. C'est inutile, je sais, mais après tout je ne fais de mal à personne.

Je m'affale dans un fauteuil, j'ouvre Var Matin .

-- "Tourisme : les professionnels s'inquiètent".  Eh bé, qu'ils s'inquiètent. Font chier, ces cons.

Dans le fauteuil d'en face, ses mains s'agitent frénétiquement, l'oeil cherchant l'inspiration dans les cintres, tandis que sa bouche débite un  discours silencieux mais probablement débile, façon tribun de café du commerce rattrapé par l'Alzimémère. On dirait que la chaleur l'inspire, la dope.

Quarante-sept ans que ça dure. Quarante-sept ans qu'elle peaufine à mes dépens un répertoire d'imitatrice clownesque dont je suis le seul référent et à côté duquel celui des Guignols de l'info fait figure de pâle brouillon, mais dont l'audience, inversement, est restée jusqu'ici limitée à la famille et aux intimes. Pourvu que ça dure. Car avec le temps, elle y prend manifestement goût.

Une forme de tendresse un peu  agressive, sans doute.  Qu'ai-je fait pour mériter ça ? Oh boh, mais rien... rien du tout... trois fois rien...Vieux dossiers, vieux dossiers... Cold cases ? Pas si froids que ça, pas si froids. Elle est de ces amoureuses qui ont le ressentiment durable, très durable.

-- Mamie ?

-- Ma chérie ?

-- Tu nous refais Papy ?

Elle s'exécute, bonne fille. Une occasion de sortir son numéro, ça ne se refuse pas. La mouflette rigole, puis se précipite sur ses crayons pour continuer une BD dont Papy est le héros comique.

Certes, le premier jet spontané m'a toujours paru  supérieur à la redite mais, on le sait, le professionnalisme commence avec la répétition.

De fait, l'autre jour, je l'ai surprise devant la glace de la salle de bains en train de me refaire buvant mon café le petit doigt tendu comme dans la Cage aux folles.

Et hier soir, en rentrant, je suis accueilli par le jingle des Fumagalli : c'est elle en  train de répéter une entrée de clown.

-- Tu as décroché un contrat chez Sébastien ?

-- Comment as-tu deviné ?

Mais moi aussi, après tout, je pourrais l'imiter, ou tout au moins jouer mon propre rôle !

Pourquoi pas un duo ? On pourrait faire concurrence à Pippo et Mollo.


Note 1 . - Son frère ne s 'appelle pas Urbain. C'est moi qui le suis. Urbain.


( rédigé par : J.-C. Azerty )






1 commentaire:

JC (inquiet, tout de même...) a dit…

Raconter des conneries pareilles n'est pas tout à fait innocent ....