mardi 18 septembre 2012

Mahomet : c'est qui ?

C'est vrai : je devrais sans doute me tenir davantage au courant. Ma femme me l'a souvent reproché. Moi, en dehors des résultats sportifs des clubs locaux, je ne m'intéresse pas à grand chose dans Var Matin, et à la  télé, à l'heure du journal, je zappe. J'ai tout de même entrevu qu'à travers le monde des foules nombreuses avaient manifesté leur mécontentement parce que quelqu'un avait insulté Mahomet.

Je ne connaissais pas ce Monsieur Mahomet. Jamais entendu parler de lui. Je ne savais pas ce qu'il fait dans la vie jusqu'à hier, où, dans le bus, j'ai surpris une conversation entre quatre barbus d'origine étrangère qui, avec un fort accent, évoquaient avec véhémence cette affaire des insultes à Monsieur Mahomet. J'en ai  profité.

-- Excusez-moi d'interrompre votre conversation, ai-je dit aux barbus, mais ce Monsieur Mahomet dont vous parlez, c'est qui ?

Il m'ont toisé d'un air interloqué et vaguement courroucé.

-- Eh ben, le Prophète, a fini par me répondre l'un d'eux.

-- ??????

-- Le Prophète ! Celui qui nous a rapporté la parole de Dieu, les commandements de Dieu...

-- Ah ? ... Bien. Merci. Merci bien.

Avec ça, je ne suis guère avancé. Non seulement je n'en sais pas beaucoup plus sur ce Monsieur Mahomet et sur ses activités, mais voilà qu'on me dit qu'il prend ses ordres d'un Monsieur Dieu, dont je n'avais jamais entendu parler non plus. Qui c'est encore, celui-là ? Où crèche-t-il ? Que fait-il  dans la vie ? Je n'ai pas osé le demander aux barbus car je sentais que je les importunais.

En tout cas, beaucoup de gens semblent s'intéresser à Monsieur Mahomet et à Monsieur Dieu. Je les envie de trouver encore du temps pour des tas de choses, une fois réglées les affaires courantes. Quant à moi, ma curiosité n'est guère excitée par les ennuis  de Monsieur Mahomet. Déjà que ma femme vient de m'annoncer qu'elle me quitte et que j'ai trouvé dans la boîte aux lettres la facture EDF et les impôts, faire l'effort, en plus, de m'enquérir des tenants et des aboutissants de cette sombre histoire, c'est trop pour un  seul homme.

-- Et alors, m'a dit un voisin à qui je faisais part de mes étonnements, vous ne vous êtes jamais demandé ce qu'il y avait après la mort ? Vous n'êtes vraiment pas curieux.

Eh bien non. Déjà que  s'informer de ce qu'il y a pendant la vie, et encore sans aller enquêter bien loin, cela demande des efforts considérables, alors chercher à savoir, en plus, ce qu'il y a après la mort, il sera bien temps d'y penser le moment venu.

( Rédigé par : Marcel )


Aucun commentaire: