mardi 4 septembre 2012

Morale laïque dans le goût de Jack Lang

Prié hier soir, sur les lumineuses lucarnes, de livrer son sentiment sur les articles de la morale laïque,  Jack Lang, après avoir mûrement réfléchi, cita la liberté, puis l'égalité. Il s'arrêta là. 

Manifestement, il n'avait pas en tête le troisième volet de notre devise.

Le mot de fraternité, il est vrai, sonne excessivement ringard par les temps qui courent. Et puis, qu'est-ce que la fraternité a à voir avec la morale ? Hein  ? Je vous le demande.

J'ai du mal à imaginer Jack Lang fraternisant avec ses concitoyens lambda autour d'un plat de caviar. Question de look, probablement.


( Rédigé par : Toinou chérie )



Aucun commentaire: