mercredi 26 septembre 2012

Paul Edel revient

Après avoir fermé son blog quelques semaines, Paul Edel est décidé à ne plus parler que de littérature sur son blog, Près loin...  Voici comment il l'annonce :

ce blog restera de Petrone à Thomas Bernhard, et de Stendhal à Camus, de Barbey d'Aurevilly à Sollers ou Houellebecq celui des auteurs et des questions littéraires et rien que ça.


Pendant que tu y es, Popaul, commence donc par mettre une majuscule au premier mot de la phrase, une virgule après "restera" et un accent aigu à Pétrone. C'est la moindre des choses, sur un blog qui prétend faire aimer la littérature.

Il faut dire que ce brave Paul Edel, qui était déjà incapable de citer trois lignes de Sartre sans oublier des mots et des signes de ponctuation, n'est pas à une approximation près. Le soleil de Sicile n'a pas dû lui arranger ses neurones déjà bien fatigués.

Non, mais qu'est-ce qui m'a fichu un gougnafier pareil ! Même pas la politesse de toiletter ses textes avant de les mettre en ligne. Et ça se pique de littérature !


Additum . - (20 janvier 2013)  Depuis leur mise en ligne quelques uns de mes billets inspirés par l'ineffable Paul Edel ont été lus, un peu partout dans le monde, un nombre assez considérable de fois. C'est ainsi que, si j'en crois mon compteur Google, Paul Edel ou l'effet Pinocchio a été lu 687 fois, Paul Edel ou le temple du goût 1243 fois et Paul Edel acrostiché jusqu'à 2044 fois ! Le gros des lecteurs se situe, non en France, mais aux Etats-Unis, en Russie, au Maghreb et jusqu'en Somalie ! J'ai même reçu un mail des chabab qui dit : "On a ri beaucoup " , ce qui ne doit pas souvent leur arriver. Pauvre Popaul ! C'est ce qui s'appelle se faire internationalement rouler dans le goudron.

( Rédigé par : John Brown )


 Morpionus Philippus Leuckxii bavotans, parasite peu ragoûtant de l'antrefesses de Paul Edel

Aucun commentaire: