samedi 20 octobre 2012

En retard d'un support



Jamais (du moins de son vivant) les livres de Milan Kundera ne seront publiés sur tablette numérique. Jusqu'au  bout il restera fidèle à l'édition papier. Il le veut ainsi.

Frilosité de vieillard. Incuriosité d'octogénaire cacochyme. Laissons ce Kundera à ses nostalgies. Moi je rêve d‘une tablette légère, légère…presque impondérable. Presque plus de support, presque plus de matière : presque rien que le texte. Toute l’histoire de l’écrit est celle d’une lutte  contre la pesanteur, des tablettes d’argile mycéniennes au rouleau de papyrus, au parchemin , au gros Plutarque à mettre mes rabats, puis au livre de poche, enfin à la puce de silicium capable d’enregistrer les textes par milliers, par centaines de milliers. Laissons l’attardé Kundera à ses lourdes bibliothèques, vieux meubles pesants, bouffés par les ans, vieux papiers cornés, déchirés, tachés, collés par le sperme (du précédent propriétaire, un quelconque Kundera peut-être, singulier autographe), quelle horreur, à nous la pureté du tout numérique.

( Rédigé par : Toinou chérie )


Aucun commentaire: