mardi 13 novembre 2012

L'arnaqueur

Dix heures ce matin au marché. Ma femme et moi passons devant un mendiant du genre pas trop vieux et encore présentable, agenouillé au bord du trottoir. Il tient  contre sa poitrine comme une offrande un écriteau qui dit : " S'il vous plaît, une petite pièce. J'ai faim ". L'expression douloureuse de son beau regard vert en fera sûrement craquer plus d'une avant la fin de la matinée.

Sous ses genoux, il a glissé deux coussins.

Quel manque d'humilité.

Onze heures. Sans ma femme, je repasse au même endroit. Il n'y est déjà plus.

Quel défaut de constance.

Midi. Ma maîtresse et moi nous nous installons à la terrasse de ce restaurant dont les tarifs ne sont pas ceux d'une cantine populaire. Surprise ! Je le reconnais, attablé un peu plus loin. Avec ma femme.

Quel manque de discrétion.

Je m'interroge. Va-t-il payer leur repas avec ses gains à lui ou avec ses économies à elle ?

Quel dilemme pour lui.

Quelle incertitude pour moi..


( Rédigé par : Onésiphore de Prébois )


Quiz photographique (photo-ci-dessous) :

Ce personnage prosterné est-il en train de :

a /   faire la manche
b/    implorer le Tout-Puissant
c/    s'offrir pour une sodomie
d/    examiner l'anatomie d'un cafard mort
e/    tout cela à la fois
f/     autres propositions




3 commentaires:

JC a dit…

Ce personnage sympathique est un écologiste de souche, en train de sauver un cafard de passage.

Anonyme a dit…

Cette position ne ressemble-t'elle pas, à celle de la prière dirigée vers le Moyen-Orient ?

Anonyme a dit…

bougreau qui cherche jaunebraoune?