mercredi 12 décembre 2012

Exécutions

Manuel Pardo, surnommé le Dexter de Miami, a été exécuté en Floride le 11 décembre.

Ce ancien policier, qui s'est présenté jusqu'au bout comme un justicier, avait été condamné pour le meurtre de neuf personnes, des trafiquants de drogue pour la plupart.

On n'aurait pas eu à exécuter Manuel Pardo si les trafiquants qu'il a exécutés avaient été exécutés (1)

Pour se défendre, les justiciers autoproclamés arguent généralement que leur justice expéditive corrige les lenteurs et l'inefficacité de la justice officielle.

Quand on voit ce qui se passe à Marseille et en Corse, craignons qu'il ne vienne à quelques uns de nos policiers l'idée d'imiter Manuel Pardo. Du reste, ils n'auraient à craindre, dans le pire des cas, que quelques années de prison.

La justice est bien trop lente, assurent les uns, bien trop clémente, affirment les autres. Toute la justice tout de suite , crient beaucoup. La justice sociale sans attendre, clament les foules. Que de justiciers en puissance, et même pas masqués, à commencer par moi !

Tous à vos kalachnikov , foutre cul ! Et que ça saute !

( Posté par : John Brown )


Note 1. - Comprenons bien ce raisonnement apparemment tordu. Pour cela, décomposons et  précisons :

1/ Si, dans l'Etat de Floride, la peine de mort pour trafic de drogue avait été prévue et, surtout -- surtout ! --  convenablement appliquée (convenablement, c'est-à-dire à grande échelle, votre esprit s'éclaire, disons aux environs de 1 000 exécutions par an), ces criminels auraient été exécutés.

2/ Le dénommé Manuel Pardo ne les aurait donc pas exécutés, puisqu'ils auraient déjà été exécutés.

3/ Donc le dénommé Manuel Pardo n'aurait pas  lui-même été exécuté.

4 / Par conséquent, pour éviter la prolifération des justiciers autoproclamés, maintenons la peine de mort, étendons-là et, surtout, appliquons-la !

Ce dernier axiome peut aussi se formuler :

Pour éviter l'exécution illégale des criminels, exécutons-les légalement.

Quel impeccable syllogisme ! J'en ai froid dans le dos !

Respectons Lââ  Foôrme , comme on dit chez Beaumarchais.


Additum . - On lira sur ce blog, sous la plume de notre ami  Momus, un intéressant Plaidoyer pour la peine de mort  (07/05/2012)


Ô guillotine, que de crimes auraient été évités si on t'avait laissée continuer ton éminente mission sociale et humanitaire !

1 commentaire:

JC a dit…

Il faut appliquer le principe d'égalité : mariage pour tous ? guillotine pour tous...!

Hélas, la paix nous a paralysé. Où est le bon temps où on pouvait se débarasser, en pleine guerre, d'un voisin génant, d'un amant dérangeant, d'un usurier pointilleux ... !?

Ô tempora, ô mauresques !