lundi 3 décembre 2012

Comment vivre à l'aise et ne rien foutre, une recette de Marisol

Cette agréable perspective, autrefois réservée à la classe des rentiers, s'ouvre aujourd'hui aux médecins, grâce à la proposition de Marisol Touraine, notre futée ministre de la Santé : garantir aux jeunes médecins qui accepteraient de s'installer dans nos déserts médicaux un revenu mensuel de 4 600 euros. Dans tous les cas où leurs revenus n'atteindraient pas cette somme, la différence serait comblée par la Sécurité Sociale, histoire de creuser un peu plus son déficit .

Les mesures gouvernementales de ce genre, généralement destinées à calmer les inquiétudes des mieux nantis, présentent d'autant plus d'intérêt qu'elles peuvent êtres détournées par leurs bénéficiaires pour un profit plus grand encore.

Moi, par exemple, si j'avais mes diplômes de médicastre -- ce qui n'est malheureusement pas le cas --, je sauterais sur l'occasion : j'irais m'installer dans un trou de campagne bien perdu. Mes activités professionnelles se réduiraient à un seul acte : l'auscultation mensuelle de ma maîtresse du moment, pour le tarif de 23 euros . A la fin du mois, je demanderais à la Sécurité Sociale de combler mon déficit. Puis, après avoir encaissé mes 4577 euros (4600 -23), je m'en irais passer quelques semaines avec ma poule aux Seychelles.

Les ploucs du coin mourraient toujours (1) se rabattre sur la médecine par les plantes et les remèdes de bonne femme : c'est encore ce qu'il y a de plus sûr.


Note 1 . - Il y a des fautes de frappe qu'il serait criminel de corriger.


( Posté par : Guy le Mômô )




Aucun commentaire: