samedi 13 avril 2013

L'effet Godwin

892 -


Lui  - 

Qu'est-ce qu'il a çui là à me faire des appels de phares . Tu le veux, mon doigt, hein, tu le veux ? eh ben tiens, tu l'as !

Elle -

Mon Dieu , mon Dieu !

Lui -

Quand je vois toute cette crème d'abrutis, je me dis qu'y faudrait gazer la moitié de la population française. Rendez-nous Auschwitz !   ( il me fait dans le rétro un clin d'oeil complice qui ne me rassure qu'à demi, ne sachant pas dans quelle moitié de la population il me situe )

Elle -

En tout cas toi, je ne  sais pas ce qu'ils t'ont injecté, mais  ça ne t'a pas arrangé.

Lui  ( rire béat-crétin ) -

Bou ... hou ! Bouhhh !

Elle -

Et en  plus, il rit tout  seul de ses propres conneries. Rendez-nous Bicêtre !

Moi  (assis à côté du chien en boule sur son plaid ) -

Eh bien, me voici arrivé. Merci encore de m'avoir épargné une heure de marche à pied.

Lui -

Pas de quoi. Tobie chien, tu n'oublieras pas de dire au revoir au monsieur.

Moi -

Tobie , c'est pas un prénom juif ?

Lui -

Un nom de chien ou un nom de J...

Elle -

Elmer !!!!

Lui -

Yes, honey .

Moi -

Au revoir, Tobie chien.

Tobie chien  ( esquissant de la patte un vague salut hitlérien ) -

Omph...


Quiz -

A quel moment précis de quel film de quel célèbre acteur comique américain quel échange de cet étonnant dialogue a-t-il été emprunté ?



Charles-Louis Muller : Pinel faisant enlever leurs fers aux aliénés de Bicêtre



Aucun commentaire: