mardi 23 avril 2013

Le Midi de Papa (7) : père contre fils

901 -


Dans ce village varois, le père (PS) se présente contre le fils (UMP) aux élections municipales : ça promet quelques sévères empoignades devant les électeurs, sans compter les pugilats familiaux : quelle sera l'attitude des femmes de la famille ?

Si l'on considère qu'en politique le coup bas est en définitive l'arme la plus efficace, un fils me paraît avoir,  dans ce genre de situation, une bonne longueur d'avance sur son père : chers concitoyens, surtout n'écoutez pas ce connard. Je l'ai suffisamment pratiqué pour vous assurer qu'il n'a ni parole ni moralité.  Le Cahuzac de l'Est-Varois, c'est lui, m'sieudames. Et je ne vous dis rien des souffrances de maman.

Si, à l'âge requis, je m'étais trouvé dans ce cas de figure, je te garantis que papa ne s'en serait pas sorti  les couilles nettes, comme disait mon capitaine morose qui avait fait l'Indo et savait de quoi il parlait. Sans même sortir les armes de destruction massive du genre viol et inceste, l'arsenal à la disposition du fils courroucé et décidé à se farcir enfin son  paternel est à peu près inépuisable.

Ma parole, je l'envie, ce garçon. Papa est mort sans avoir mesuré sa chance d'avoir échappé au blietzkrieg .




Goya , Cronos dévorant son père

Aucun commentaire: