jeudi 4 avril 2013

Série noire

886 -


C'est sur un lundi noir que s'ouvrit cette semaine décidément maudite : Le Ministre du budget venait d'avouer qu'il fraudait le fisc depuis des années. Ses détournements au préjudice du Trésor public s'élevaient à quelques dizaines de millions d'euros.

Sa démission fut suivie le lendemain de celle de son ministre de tutelle, le Ministre des finances, quand il fut avéré que celui-ci , non seulement l'avait couvert sans vergogne, en toute connaissance de cause, mais, en plus piquait dans les caisses de l'Etat pour s'offrir des vacances de luxe dans un paradis tropifiscal et payer des diamants et des cabriolets Mercedes à ses maîtresses.

Le mercredi matin, aux aurores, la police des moeurs déboula chez le Ministre de l'Education Nationale, convaincu de pédophilie.

Le jeudi, ce fut au tour du Ministre du travail dont il fut établi que , depuis des lustres, il faisait marner au noir des esclaves Noires.

Le vendredi, la garde des sceaux, de la probité  de laquelle on attendait beaucoup en ces circonstances difficiles, révéla sur TF1 qu'elle avait fait partie du sinistre gang des Barbares.

Le samedi, le Ministre du Redressement productif fut définitivement lavé de toute espèce de soupçon. Mais comme tout le monde savait  qu'il ne servait à rien, cela ne servit pas à grand-chose.

Le dimanche, la femme de chambre de la compagne du Président dévoila à Voici, sous le sceau du secret mais photos à l'appui, que le Président était cocu.

Mais de cela, à vrai dire, on se doutait depuis longtemps.







Aucun commentaire: