jeudi 18 juillet 2013

Les jeux de l'été : à la une, à la deux, à la trois !

950 -


Coincée dans la largeur de l'écran avec toute la grâce d'une sauteuse munie de son couvercle sur son étagère entre deux piles d'assiettes (1) , la mère Broccolini  annonçait d'une voix de rogomme à un duo de blondasses au bord des larmes que, le potage ouvrant traditionnellement le  dîner et non le  contraire, elles allaient pouvoir s'accrocher où elle pensait les mille euros convoités. Au bord du désespoir, il zappa sur la 2, au moment où, sous le regard naguilleret d'un animateur calé sur son siège éjectable, une souris de laboratoire en marcel  galopait aux quatre coins d'une cage en plexiglas, s'efforçant, mais en vain, de récupérer des boules bleues dans un éclat de lumière rouge : c'était foutu pour décrocher les cinq mille euros. Tout gémissant et blême, il rezappa sur les actus de la 3, juste pour assister au départ d'une expédition de surfeurs vengeurs partant pour la chasse au requin bouledogue, à moins que ce ne fût l'inverse.

Note 1 -

J'ai cherché une comparaison plus désobligeante, je n'ai pas trouvé.  Potage ou pas, je ne paie pas une redevance pour voir cette grosse soupière s'inviter sur mon écran à l'heure du dîner.

Note 2 -

On dira que, vu le potage, "soupière" aurait été préférable à "sauteuse", que j'ai choisie à cause de son côté puff-pouffe-chplof que n'a pas la soupière, relativement plus élancée, en tout cas moins tassée . Ceci précisé à l'intention des amateurs de métaphores.


Requin bouledogue devenu marteau partant pour la chasse au surfeur. Bonne chance à tous et que le meilleur gagne !

Aucun commentaire: