dimanche 5 janvier 2014

La vraie quenelle anti-système

1027 -


Je me suis interrogé sur la signification de la fameuse quenelle de Dieudonné. Ses connotations antisémites ne m'apparaissent pas clairement. Il m'appert en revanche que notre humoriste si contesté a produit là une parodie du salut nazi et des saluts apparentés ( fasciste, franquiste, et peut-être même le poing levé des internationalistes). Ces saluts ont en commun la symbolique d'une raide virilité, dont la quenelle dieudonnésienne est manifestement la contrefaçon burlesque, dans son incapacité à s'ériger. Je constate cependant que -- nazillon probablement quelque peu honteux -- Dieudonné n'est pas allé au bout de son idée, dont l'accomplissement aurait fait de son salut un geste authentiquement anti-systèmes. Le choix du mot quenelle pour le  désigner  démasque en effet son originelle et véritable intention. Il est  contredit par l'allure du salut : bien que basse, la queue Nell de Dieudonné conserve une rigidité suspecte ; or chacun sait, qu'avec les meilleures intentions  du monde, la prétention d'une quenelle à une quelconque rigidité échouera toujours.

Foncièrement anarchiste mais anarchiste de droite et même d'extrême droite, Dieudonné n'a pas su donner à sa quenelle l'allure adéquate. Je me suis donc demandé quelle serait l'allure d'une véritable quenelle. Une solution moyennement satisfaisante consiste, pliant le bras gauche, le coude à la hauteur du nombril, à faire mine de soupeser, de la main en cuiller, une absence de figue molle. On se rapproche de l'authentique quenelle, certes, mais la raideur du radius et du cubitus reste un obstacle, à mon avis insurmontable.

Il faut donc envisager une quenelle exécutée à l'aide d'un autre membre que le bras ou la jambe. Un seul, à mon avis, fait vraiment l'affaire . La procédure idéale serait la suivante : après avoir extrait l'organe, et profitant de son état d'extrême flaccidité, en saisir l'extrémité entre deux doigts et tirer dessus jusqu'à atteindre une longueur convenable;  puis le secouer mollement, en arborant la mine consternée d'un snoopy que même le visionnage en boucle du dernier film de Lars von Trier ne parviendrait pas à tirer de son apathie. On peut éventuellement se faire aider par une partenaire, mais attention aux effets secondaires, qui risqueraient de compromettre l'opération.

Si quelqu'un  avait la bonne idée de lancer un concours de la meilleure quenelle anti-système, c'est celle-là que je choisirais.


Momus, avatar eugènique parafasciste





Aucun commentaire: