mercredi 12 novembre 2014

Alerte orange sur le Var

1173 -


Extrait d’un poème griffonné sur un morceau de papier hygiénique non dentelé par un sculpteur varois pris dans une coulée de boue au moment où il s’apprêtait à couler un bronze dans le chalet de nécessité au fond du jardin :

La pluie d’ici ça dégouline
Et ça vous coule entre les doigts
ça passe par le trou des latrines
Pourquoi y a-t-il des trous dans l’toit ?
Bien sûr on peut, avec son beurre, (1)
Les trous on peut bien les boucher
ça ne sert à rien c’est un leurre
Car ça coule par les côtés
Faudrait contrôler les latrines
Les tenir droites exactement
On les met droites elles s’inclinent
ça coule irrémédiablement
Et ça vous coule dans la manche
Et ça vous longe le pourpoint
De l’avant-bras jusqu’à la hanche
Quand ça ne descend pas plus loin …

Le fragment retrouvé s’arrête là. Il semble qu’arrivé à ce point de son inspiration, l’auteur soit parti au ravin en même temps que tout le reste.
Ô tendres bruines bretonnes, où êtes-vous ?
Note 1 – « avec son beurre  » : ????


Aucun commentaire: