vendredi 1 janvier 2016

Numérologie du Nouvel An

1306 -


Pour fêter dignement l'entrée dans la nouvelle année, combien faut-il de verres à table  devant chaque couvert ?

Réponse : 3

En effet, 2016 = 2 + 0 + 1 + 6 = 9

9 / 3 =  3 (nombre premier)

Dans mon cas, les trois verres ont été affectés comme suit :

-- verre n° 1 : Beaumes de Venise

-- verre n° 2 : Haut-Médoc

-- verre n° 3 : champagne

La question du verre à eau a été écartée comme non-pertinente.

Après le repas, lecture de Lumières du Moyen-Âge / Maïmonide philosophe , de Pierre Bouretz (Gallimard) . 9 pages lues / 3 =  3 pages comprises. Je découvre l'existence de Fârâbî, éminent spécialiste de Platon ( j'ai depuis longtemps fait mienne la devise de Jean-Jacques : je deviens vieux en apprenant toujours ).

Sommeil.

Je rêve que, le projet philosophique de Fârâbî et de Maïmonide tel qu'il est décrit par Pierre Bourré étant à la fois intellectuel et politique, je décide de lancer un nouveau parti politique. Etant né un 9 ( 9/3 = 3, nombre premier), je suis d'essence triple . Mon parti sera donc connu sous le sigle PFS  ( Père / Fils / Sancta simplicitas ).

La numérisation de ces trois lettres de l'alphabet donne en effet :

P = 16

F = 6

S = 19

16 + 6 + 19 = 41

41 est un nombre premier.

Or 4 - 1 = 3

CQFD.

Au réveil, je consulte l'article Maïmonide sur Wikipedia.

Sauf erreur, la numérisation des lettres de Wikipedia donne 81 (après addiction -- addition, merdre).

81 / 9 =  9

9 / 3 = 3

CQFD.

Je lis dans l'article de Wikipedia que Maïmonide a écrit :

" tous les hommes qui n'ont aucune croyance religieuse ni spéculative ni traditionnelle, comme les derniers des Turcs à l'extrême nord, les nègres à l'extrême sud et ceux qui leur ressemblent dans nos climats, ceux-là sont à considérer comme des animaux irraisonnables ; je ne les place point au rang des hommes, car ils occupent parmi les êtres un rang inférieur à celui de l'homme et supérieur à celui du singe, puisqu'ils ont la figure et les linéaments de l'homme et un discernement au-dessus de celui du singe. "

Mais qu'est-ce qui m'a foutu un foutu rabbin pareil ?

Maïmonide = zéro.

La question est : combien de verres Maïmonide avait-il bus avant de proférer une pareille ânerie -- au surplus non dépourvue de contradictions internes ?

Lumières du Moyen-Âge ou pas, Maïmonide n'en était pas une.

Autre question : qu'est-ce qui m'a pris de me laisser convaincre par mon foutu libraire de lui acheter (34 euros  -- 3 x 4 = 12 ; 12 / 4 = 3)  un pavé pareil  de 945 pages (9 + 4 + 5 = 18 : 18 / 6 = 3) dont 482 (4 + 8 + 2 = 14 ; 4 - 1 = 3) de notes et annexes sur un guignol de ce calibre  ?


Pierre Bouretz , Lumières du Moyen-Âge     ( NRF essais / Gallimard )


( Posté par : John Brown , avatar eugènique agréé )

Al-Fârâbî







Aucun commentaire: