jeudi 20 juillet 2017

Dans la montée de l'Izoard

1454 -


La télévision a ce mérite de vous servir à chaud de ces choses vues qui vous réconcilieraient avec le sport cycliste sur route en dépit de toutes ces nauséeuses histoires de dopage. Cet après-midi, c'était, dans les derniers kilomètres de la montée vers le col d'Izoard, un gros con caricatural obèse, agitant je ne sais quel drapeau, braillant et gigotant dans tous les sens, la bedaine tressautant de façon obscène, qui tentait d'accompagner le coureur de tête, au risque de lui faire perdre l'équilibre à tout instant. Heureusement, il finit par accuser un retard de quelques longueurs. Survint alors un motard de la gendarmerie, parfaitement en équilibre sur sa rutilante machine, qui, remontant à la hauteur de l'hurluberlu, te lui  refila une méga-bourrade qui envoya dinguer l'ectoplasme tête première dans le fossé, assez profond, où il disparut. J'espère qu'il s'y fit très mal.

Posté par : le Petit supporter ( de la police montée ) intermittent

Aucun commentaire: