lundi 7 août 2017

Du Galibier à l'Izoard à biclou (6)

Ah, la belle descente sur l'Argentière-la-Bessée ! C'est là qu'il est prudent de solliciter les freins du biclou. Quelle belle petite ville ! Et puis, c'est qu'on voit de loin l'entrée de la vallée du Fournel, qui sera notre prochain détour. Très resserrée d'abord, dans les parages des anciennes mines d'argent, exploitées depuis les Romains, puis s'élargissant confortablement, elle nous conduit ( à biclou, mais oui) loin à l'intérieur des montagnes, jusqu'à l'Ourmance, paradis du chardon bleu. Ensuite, c'est la haute vallée. Vues magnifiques sur les crêtes de Dormillouse. Le GR 541, qui l' emprunte, nous conduirait jusqu'au Pas de la Cavale, dans les parages du Sirac (voir chapitre précédent). Balade sans grande difficulté, un peu monotone peut-être. Sur la droite on peut monter (à biclou, mais il faudra forcer sur les pédales) au col de la Pousterle, qui ouvre sur les alpages de Puy-Saint-Vincent. Beau parcours forestier, surtout dans les hauts. Belles balades à partir du col.

Vallon du Fournel

Près du col de la Pousterle. Au fond, le Pelvoux

Retour à l'Argentière. Nous voilà à nouveau sur la RN94, plein pot vers Mont Dauphin. Mais qu'aperçois-je, à droite ? L'entrée de la vallée de Freissinières, que nous remonterons ( à biclou ! à biclou ! ) jsqu'au pied du plus charmant hameau des Hautes-Alpes : Dormillouse.

Dormillouse (1726 m)

Au-dessus de Dormillouse, on atteindra sans peine les lacs Palluel (2472 m) et Faravel (2386 m).

Lac Palluel

Lac Faravel
Beaucoup plus longue, par contre, sera, vers l'Ouest, la montée au col de Freissinières (2782 m), d'où l'on peut atteindre le lac des Estaris et Orcières-Merlettes.

Du col de Freissinières vers l'Est. Merci Geol.Alp
Mais il est plus que temps de rejoindre notre RN 94 !

(La suite au prochain numéro)

Posté par : Le bicloutier impénitent, avatar eugènique cycoltouristico-pédestre

Aucun commentaire: