mercredi 6 décembre 2017

Fantaisies nécrologiques

1481 -


1/   Heureusement que d'Ormesson et Johnny sont pas canés le même jour : tu imagines le télescopage des hommages sur Antenne 2 ! Reste à savoir qui aura la préséance pour la date de l'hommage national. Bonjour les susceptibilités à vif !    

2/  D'Ormesson : j'ai du mal à comprendre tout ce battage au trépas d'un danseur mondain.

3/  A matin, sur le quai de la gare de *** où j'attendais un train qui se faisait attendre, j'ai entendu dire qu'un certain Johnny Holiday était mort. J'ai demandé qui c'était ; un quidam m'a informé, l'air étonné et quelque peu dédaigneux, qu'il s'agissait d'un champion de skateboard américain. Je ne suis pas un fan de skateboard et j'ai découvert à cette occasion la vogue de cette discipline parasportive dans notre beau pays.

4/ Tous les vrais mélomanes, dont je suis, auront appris avec un ouf de soulagement que ce rockeur braillard avait tiré (mais un peu tard) sa révérence. On aura compris que je ne m'associerai pas à l'hommage national.

5/  La blague transgenre du jour : Johnnette Hallidy tombe sur son vieux complice Claude Le Louche.  "Ah ! mon vieux complice !", qu'elle lui dit. " Hélas, ma vieille, qu'il lui répond, la peau de mes couilles aussi ! "

6/  Aux dernières nouvelles, il serait question d’un grand défilé sur les Champs, cercueil de Johnny en tête, avec la bénédiction et les encouragements du guignol qui nous tient lieu de président. L’affaire vire officiellement au burlesque. Tant mieux. Hier, le déferlement médiatique aidant, j’étais furieux, mais si ça tourne à la franche rigolade, j’opine (de cheval)


( Posté par : Johnny Tepp, avatar eugènique bluesy )

1 commentaire:

JC..... a dit…

De son vivant, je n'ai jamais eu la malchance de recevoir un billet gratuit pour l'un de ses concerts que j'aurais, il est vrai, pu vendre cher en lieu et place de l'utiliser moi-même.
Clairement, il fallait assister à ses concerts comme on va au stade entre potes désœuvrés : pour le bruit et la fureur.
Que la musique attende ! ... aqueu, aqueu !